12 Avril 2020

  • Par
  • Le 12/04/2020

Pff ! Presque 3 heures que j’essaie de poster une vidéo ! Pourtant, j’étais contente de mon idée, marquer cette date spéciale en se parlant « pour de vrai » à travers un petit film. Donc d’abord avec mon smartphone, c’est simple, le mode selfie fonctionne, et c’est parti mon quiqui ! Evidemment, c’est le moment qu’ont choisi plusieurs personnes pour discuter le bout de gras sous ma fenêtre, et ce n’était pas franchement optimiste ou positif si vous voyez ce que je veux dire. Pas grave, j’ai recommencé. Cette fois, c’est une moto qui est passé à fond les gaz juste quand je concluais avec mon plus beau sourire. Puis il y a eu l’alarme incendie (j’ai un voisinage un peu tête de linotte, et les toasts dans le grille pain viennent souvent chatouiller les détecteurs…), puis des aboiements intempestifs, puis j’ai bafouillé, puis c’était parfait mais j’ai oublié de couper, bref,,,,j’y suis arrivé ! Comme le port USB de mon téléphone est cassé, j’ai essayé de transférer par différents moyens, pour tout vous dire, le téléchargement lancé à 10h en est à 3,4 Mo sur 90, et il est 13h30 (mais je n’arrive pas à annuler…).

Pellicule

Je me suis alors rabattue sur mon ancien appareil photo. Impossible de trouver comment faire en selfie, pas grave, vive le web, j’ai téléchargé la notice qui est resté muette sur le sujet. Eureka ! J’ai retourné l’appareil vers moi ! Super ! J’ai pu ainsi la transférer sur le PC, et depuis 11h30, comme le temps passe, Facebook la télécharge. Ou je le crois...Alors, ne vous étonnez pas si vous la recevez finalement 3 fois. Heureusement, dans l’émotion de vous parler, j’ai oublié de citer Pâques, donc au besoin ça pourra le faire pour l’Ascension !!!

Donc, si je me résume, je voulais vous souhaiter le meilleur, ce n’est pas facile d’être isolé lors de fêtes qui sont d’habitude l’occasion de retrouvailles festives, moi je me console en me disant que cela m’aurait été infiniment plus pénible pour Noël...Je voulais vous redire que je garde l’oeil fixé sur nos retrouvailles dont je me réjouis déjà, et je tenais à remercier tous ceux qui sont en train de lutter pour que cela devienne réalité !

Et quand je commence à m’agacer un peu et que j’ai envie de balancer mon appareil (particulièrement précieux en ce moment, pas de bêtise), je vous livre ma botte secrète : le site viedemerde que m’avaient fait découvrir mes enfants. Coup de mou, baisse de moral, spleen inattendu ? Quelques anecdotes plus loin, je ris à gorge déployée, mon énergie revient et ma vie reprend ses couleurs.

Question couleurs d’ailleurs, ce matin, c’était l’explosion. Vous vous souvenez que j’avais rapporté mon cadeau d’anniversaire la dernière fois que je suis allé vérifier que tout était en ordre à la librairie ? Je l’ai donc ouvert, c’est l’oracle des Guerriers de la Terre, d’Alana Fairchild. Quel bonheur ! Son nom, en soi, est déjà un signal puissant. Puis décoller les cartes, une à une, les faire glisser, admirer les harmonies chatoyantes. Et enfin, le premier tirage. C’est un moment unique, le premier tirage d’un oracle. Alors j’y ai mis toutes mes intentions, et devinez qui est venu ? Nana Buluku ! Je ne vous mentirai pas en disant que c’est une vieille connaissance, je n’avais jamais entendu ce nom. Nana Buluku est la Grand-Mère universelle africaine, le suprême principe féminin créateur, dont le message est « Elle se repose pour créer ». Et c’est exactement le besoin que je ressens actuellement dans ma vie, cette carte aux couleurs lumineuses et au visage très apaisant m’a beaucoup réconfortée, et confortée dans ce lâcher prise que je ressens vital en ce moment. Je suis ravie de ce magnifique jeu consacré aux visionnaires, je vais m’en régaler.

Img 6958

 

Un inédit : une interprétation incongrue (et pas du tout recommandée) des gestes barrières offerte par un voisin complaisant. Un peu gore, pas bienséant, mais vraiment au pied de la lettre.

Hier au soir, pendant que je dînais fenêtres ouvertes, j’entends se moucher juste en bas. Mais quand je dis se moucher...souffler dans un cornet aurait été plus juste. Ma curiosité l’a emporté, et en me penchant un peu, j’ai pu voir un homme corpulent se moucher énergiquement...dans ses doigts ! Si, si ! Puis il a complété soigneusement son nettoyage nasal, je vous passe les détails, tout en se remettant les roubignoles en place avec l’autre main. Pour finir, il s’est essuyé les doigts sur la barrière de notre petite voie. D’où l’expression « geste barrière » retenue par les générations futures(je vous avais prévenu, ce n’était pas délicat, délicat…) !

Pour finir, ma musique du jour : du gospel, du gospel, et encore du gospel ! Chaque matin, quand je me promène (là, je vous parle d’un autre temps…), j’entonne à pleins poumons ces chants de labeur, véritables chants d’espoir qui nous replongent dans l’histoire de ces esclaves pleins de foi et de courage. Je ne m’en lasse pas, et peux swinguer toute la nuit dans mon lit, hi, hi !Gospel 2

 

Belle journée à toutes et tous, en sécurité !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site