20 Mai 2020

Le soleil brille, on commence à accéder à des coins de verdure, c’est le bonheur. Le bonheur aussi de continuer à vous accueillir dans de bonnes conditions, nous convenons tous et toutes que le téléphone, les mails et les réseaux sociaux, c’est bien, nous avons beaucoup de chance de disposer de ces outils, mais que se voir « pour de vrai », c’est mieux ! Aujourd’hui, j’ai même reçu des roses, c’est très touchant.

Pour voir les nouveautés qui commencent à revenir, LA LIBRAIRIE SERA OUVERTE JEUDI 21 Mai de 14 h à 18h 30 (et bien sûr, de 11h à 19h normalement vendredi et samedi).

Roses

 

Et puis je suis très fière de moi : j’ai décidé à l’issue de cette période de réflexion de me traiter avec plus de douceur, et pour l’instant je m’y tiens. Le matin, je lis tranquillement au soleil sur mon balcon pendant 1h 30, puis je vais marcher un peu dans la verdure avant de partir pour la librairie où j’arrive beaucoup moins à la course (avant, j’arrivais à caser deux ou trois « obligations » avant et me dépêchais tout le temps). Le soir, gros câlin tranquille avec Lexia, et je m’accorde plus de temps pour manger. Et j’accepte (enfin!) que ce qui n’est pas fait un jour sera fait le lendemain (mais pas plus, hein, vade retro la procrastination...)

Autre joie : hier et aujourd’hui, ma chère Virginie, en plein déménagement, fait ses derniers soins à Versailles dans la « grotte » de Personnali’Thé, je la sens « à la maison », et cela nous rappelle les premières années de la librairie, à l’époque où elle n’avait plus de cabinet et où elle officiait chez moi. Je ne résiste pas, je vous offre (avec son accord) sa photo avec la visière qui lui va très bien, n’est-il pas ?

Virginie 1

D’ailleurs, pour symboliser le début de notre solide amitié, il me revient une anecdote amusante 

Je venais d’ouvrir la boutique le 30 Juillet 2013, et Virginie l’a découverte en Août. Je la revois encore s’émerveiller devant tous mes trésors (il y en a encore bien plus aujourd’hui, Personnali’Thé a grandi), et tomber entre autres en arrêt devant la collection complète Pour Penser qu’elle utilisait et conseillait fréquemment. Elle me dit alors qu’elle savait maintenant où les acheter, sans avoir à passer par internet. Elle était ravie, et nous avons immédiatement sympathisé, ce que j’appelle un coup de foudre en amitié. A peine quelques semaines plus tard, je vais au salon Zen pour rencontrer mes éditeurs et autres fournisseurs, et je m’arrête évidemment pour faire la bise à Aline et Albert de Pétigny, et refaire le plein de ces livres tellement frais et pleins de sens. Je papote un moment, je sais, ça ne me ressemble pas du tout (j’entends rire?), et dans la cohue autour du stand, j’entends une jolie voix dire « je viens juste voir les nouveautés, mais je ne vous les achèterai pas aujourd’hui, car j’ai découvert une extraordinaire librairie à Versailles, spécialisée en développement personnel, elle a tous vos ouvrages, donc j’irai les lui chercher dès mardi, c’est important de soutenir les petites boutiques, je vous donne ses coordonnées. Je me tourne, et qui je vois ? Ma Virginie en train de dégainer ma carte ! On en rit encore, Aline et Albert m’en parlaient à Marjolaine, c’est un souvenir très fort.

Par contre, quand elle reviendra nous voir de temps en temps (tous les 3 mois, m'a-t-elle promis), me reconnaîtra-t-elle? Je suis allée en effet chez l'ophtalmo lundi et samedi, je vais chez l'opticien. C'est chouette, on peut déjà faire une présélection en ligne, etensuite, il reçoit sur rendez-vous. Ce sera peut-être une idée à conserver, car quand on arrive et qu'il y a trois personnes devant nous, c'est comme chez les opérateurs téléphoniques, on a le temps de lire...  Alors, je m'amuse, fais des essais virtuels, affaire à suivre....

Je veux des lunettes j

En attendant, je vous souhaite une belle soirée, prenez soin de vous!

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site