27 Avril 2020

Alors, là, quelle surprise ! Un coup de sonnette en début d’après-midi, et pourtant, pas de visite attendue, et pour cause, n’est-ce-pas ?...J’ouvre, et un livreur me tend un beau colis ! Et un puzzle, un!!!Quelle joie d’y découvrir toute ma proche famille m’entourant de son amour!La photo a été prise pour mes 65 ans l’an dernier, et mes talents de fin limier m’ont fait remonter la piste jusqu’à ma grande fille chérie (normal, le seul qui manque sur le cliché, c’est mon gendre, donc c’est lui qui appuie sur le déclencheur!). Je suis ravie, je ne m’y attendais pas du tout, et je crois que ma fille, elle, ne s’y attendait plus, elle avait manifestement planifié cette délicate attention pour mon anniversaire le 3 Avril, le dieu des postes en a décidé autrement…

Puzzle pieds 1

Sinon, je commence à réfléchir à la réouverture de Personnali’Thé, que j’espère autorisée le 11 mai. Bien sûr, je serai obligée de m’aligner sur les bars et restaurants et ne pourrai pas vous proposer votre bon thé, mais je pense que ce sera l’affaire de quelques semaines supplémentaires tout au plus. L’essentiel est que nous retrouvions en bonne santé, et pour la préserver, j’ai donc commencé comme je vous l’ai déjà dit à me fournir en gants et en gel. Une fois n’est pas coutume, je partage un petit moment de mauvaise humeur en montrant sur ces photos : en pharmacie, une boîte de gants au prix de 4 boîte à l’hypermarché (sans doute pas de la même qualité, mais quand même…), et un flacon de gel hydro alcoolique de 150 ml au prix exact de 2 flacons distributeurs de 500 ml dans la même grande surface. Il y en a qui abusent, je m’attends à tout pour les masques...Je pense que ce ne sont que des cas isolés, car tous les pharmaciens que je connais autour de moi ont livré, conseillé, rassuré, aidé sans discontinuer, au péril de leur vie. Alors, si on lançait le concours du plus beau masque artisanal ???

Img 7094

Quant aux propriétaires d’animaux, comme moi, allez, c’est cadeau, je vous partage l’info : j’ai reçu un mail de la clinique qui suit Lexia, me rappelant que la date de son vaccin tombait normalement aux alentours du 17 mai, mais qu’au vu des circonstances, les vétérinaires n’assuraient que les soins d’urgence, mais qu’ il resterait encore 3 mois pour le faire après cette date. Donc, en fait, on a 15 mois pour le rappel, et pas douze ??? Que ne le nous disait-on pas plus tôt….

Pour en terminer avec mon petit agacement, le bruit. Vous aussi, vous y devenez plus sensible ? Hier, un avion de chasse nous a arrachés les oreilles, je pense qu’on a dû l’entendre dans tout le département, là où je n’y aurais même pas fait attention d’habitude. Surprenant comme le silence et le calme ont affûté nos sens. Du coup, hier soir, quand 2 jeunes ont fait un rodéo en moto pendant 1 heure dans le centre ville, j’ai d’abord pensé « ils craquent et se lâchent », c’est devenu « quels imbéciles », puis « quels petits c... ». C’est marrant, en écrivant cela, il me revient une anecdote très drôle avec ma mère et notre voisin d'alors.

De 5 à 12 ans, j’ai habité une joie maison à Caudéran, près de Bordeaux, dont je suis native, et nous avons vu défiler quelques voisins. Mes parents se sont un jour pris d’affection pour un jeune couple qu’ils ont pris sous leur aile, et une jolie amitié s’est développée. Je vous ai déjà dit que mes parents étaient très attachés au « paraître » ? Le jeune homme était sorti major de Polytechnique puis de Centrale, ce qui impressionnait beaucoup papa, et flattait maman qui trouvait un cerveau à sa mesure ! Yves était absolument adorable (et l’est resté, je l’ai rencontré par hasard 45 ans plus tard en séminaire dans un hôtel, c’était chouette) et se prenait au jeu, discourant à n’en plus finir sur divers sujets. Je n’en revenais pas de voir mes parents les tutoyer, les inviter et s’inviter sans cérémonie autour d’un bon gâteau, mais ça mettait de la vie et de la gaieté dans mon quotidien d’enfant unique, mes frères ayant déserté depuis longtemps. Il faut dire que Yves avait gardé son innocence, il s’émerveillait de tout. Je le revois montrer à mon père sa nouvelle montre. Incassable le joujou ! Enfin, en principe. « Regarde, Maurice, je vais la jeter par terre, tu vas voir, elle sera intacte ! ». Eh non...Aussitôt dit, aussitôt fait, et devant mon regard ébahi et hilare, la belle tocante a explosé sur le sol, signant la déconfiture de son très bref propriétaire. C’était tout lui, ça, de nouveaux achats, de nouvelles expériences, de l’enthousiasme à gogo. Un jour, donc, c’était juste avant les élections présidentielles de 1965, Yves et Martine, je crois, ont apporté les cacahuètes et l’apéro, et sont venus attendre les premiers résultats chez mes nous. Las ! L’adage populaire veut qu’il faille éviter tous les sujets autour de la religion et de la politique pour rester en paix. Je confirme. Les 4 convives ont donc commencé à papoter de tout et de rien, avant d’en venir à l’ordre du jour, le suffrage en cours. Mais maman et Yves n’étaient pas du tout d’accord. Donc c’est monté crescendo « mon petit... », puis « « Mon cher Yves », puis « Enfin, Yves ! », ensuite « mon ami... », pour finir en apothéose sur « Monsieur !... ». Ca faisait longtemps que mon père et Martine avaient jeté l’éponge, laissant les protagonistes à leur joute verbale de plus en plus animée. Finalement, Yves, furieux, a remballé, dans le désordre, ses cacahuètes, sa femme, le Porto, et est parti sans même dire au revoir. J’en ris encore. Mais la brouille a quand même duré quelques mois, ça m’a fait réfléchir sur les comportements des adultes. De vrais gosses

Dispute 2

Bon, je ne peux quand même pas terminer sans vous donner l’info du jour : les accidents de la route ont été en très forte baisse en Mars, et vont sans doute l’être encore plus en Avril. « Dame, aurait dit la Mère Denis...j’m’enserais pas doutée! ». Il y a vraiment des comiques qui s’ignorent….

 

A très bientôt, gardez le cap !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×