28 Mars 2020

  • Par
  • Le 28/03/2020

Ce matin, j’ai retrouvé un petit bonheur oublié. Oublié par ce que j’étais très occupée à la course après le temps. Le temps pour moi, le temps pour Lexia, le temps pour échanger avec mes ami(e)s et ma famille, et tout ce temps consacré avec passion à ma librairie chérie. Et déséquilibre il y avait, c’est clair. « On » ne m’y forçait pas, non, j’étais la seule responsable.

Et ce matin, ayant « LE » temps, en ouvrant mon réfrigérateur, mes yeux se sont posés sur mes citrons eux aussi oubliés. Il faut vous dire que j’étais surnommée miss citron. Sauce de salade ? Avec du citron. Tarte aux pommes ? Arrosées de citron pour ne pas s’oxyder. Les fraises ? Idem, macérées 1 heure dans du jus de citron après égouttage (je précise car ma mère avait voulu m’imiter mais ajoutait le citron sur des fraises détrempées...bof…). Mes légumes frais ? Blanchis au citron. Les joints de carrelage ? Nettoyés au citron. Lessive de blanc ? Avec quelques rondelles de citron dans un filet pour bien récupérer l'éclat. Une gastro ? Une citronnade. Un rhume ? Une citronnade. Un état infectieux non identifié (l’huile essentielle est très efficace, et c’est bien meilleur sous cette forme)? Une citronnade. Les ongles jaunis après la dépose du vernis ? Le citron, encore et toujours le citron !

Citon 3

A ce point que même maintenant, mes enfants, face aux petits soucis de santé quotidiens, après avoir pioché dans leur armoire à pharmacie, se posent la question cruciale « Que faisait maman dans ce cas ? », et ils foncent acheter du citron.

Bien sûr, il faut ajouter à la liste le citron pressé du matin, dans de l’eau froide ou chaude, le citron pressé à l’heure de l’apéro (je ne bois pas d’alcool), bref, les citrons plaisir ! Et c’est surtout sur ceux-là que je faisais l’impasse. Pourtant, combien ça prend de temps de presser le fruit (d’autant que quand j’ai la flemme, j’ai dégoté dans une foire de super petits ustensiles permettant de presser le fruit dans son entier sans avoir besoin de couteau ou de presse-agrumes) ? 1 minute ? 2 minutes ? Puis 3 pour rincer ce que j’ai utilisé ? Allez, soyons large, 5 minutes !

Citron 1

Alors, pour en revenir à ce matin, j’ai choisi un joli verre décoré de voiliers, ai préparé ma boisson, et l’ai sirotée sur le balcon au soleil. Du nectar ! Quel bon moment. Je l’ai savourée tranquillement jusqu’à la dernière goutte, me sentant totalement ragaillardie.

Et, à l’occasion de ce « petit » bonheur, je me suis promis, beaucoup plus largement, de ne plus m’oublier, de prendre soin de moi POUR pouvoir continuer de donner, partager, échanger, vivre pleinement en fait ! Cette période est l’occasion parfaite pour nous aider à redéfinir ce que nous voulons, ce qui est bon et important pour nous (et pas aux yeux des autres).

Prenez donc bien soin de vous, en goûtant la saveur de ces petits plaisirs en apparence anodins qui nous font la vie belle si on y prête attention. Eckhart, tu es d’accord ???

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site