29 Avril 2020

  • Par
  • Le 29/04/2020

Sorry, je n’ai pas vu le temps passer, papotages au téléphone, puis essais de couture en me disant que je ne suis pas plus bête qu’une autre...Eh bien si. Ma maman avait proposé de m’apprendre. Elle avait eu une enfance épouvantable et avait été « confiée » aux religieuses à la mort prématurée de ses parents. Elle y a appris tout ce qu’une jeune fille devait savoir : faire des gâteaux, broder, coudre et tricoter à la perfection. Donc, par esprit de contradiction, j’ai refusé qu’elle me transmette son savoir. Quelle sottise. Je sais, il faut bien que jeunesse se passe. Mais là où elle m’a habillé de pied en cap tout le temps (j’avoue que question modernité, ce n’était pas ça, et elle m’a souvent fichu la honte, car évidemment les autres se moquaient, « c’est quoi la marque ? » « c’est ma mère qui l’a fait », ce qui aurait dû me rendre fière), moi, je sais à peine faire un ourlet et refixer un bouton !

Donc, en attaquant le dernier carton, yessss, j’ai trouvé de vieilles taies décolorées ou tâchées et je me suis dit que puisque je les avais apportées jusque là, je pourrais m’entraîner avec pour faire des masques. Je vous tiens au courant, car pour l’instant, après 3 heures de travail opiniâtre, je n’ai pas dépassé la phase I de l’étude…J’ai quand même fait une heureuse, Lexia s’amuse avec les chutes de tissu et m’a fauché 2 fois ma bobine de fil, je garde l’aiguille hors de sa portée, ce qui, vous en conviendrez, freine mes progrès !

Couture 3

Sinon, devant le temps morose (attention, je ne dis pas triste, car la vue de quelques passants avec des masques dégoulinants est réjouissante!), je me suis accordé ce matin une petite partie de mikado (le vrai, pas avec des spaghettis, je n’ai qu’un sachet de 500g d’avance!). Je suis ravie, car j’ai gagné. Egalement lors d’une petite partie d’échec hier, ainsi qu’au scrabble dimanche. Je n’ai même pas eu besoin de tricher, et ai terrassé mes adversaires invisibles avec brio. Bientôt, je vais faire comme les enfants, et m’amuser en empilant des boîtes (zut, j’ai descendu les cartons).

Mikado 2

C’est lors d’une de ces parties acharnées qu’un scarabée est venu me visiter. Le temps de foncer prendre l’appareil photo, il avait disparu. Puis il est revenu, à trois reprises, et j’ai finalement renoncé à l’immortaliser sur la pellicule (la photo que je mets ici vient de Google image) pour simplement m’émerveiller. Il était d’un vert émeraude sublime, et tournait autour de moi. J’ai ainsi appris, merci le web, qu’un scarabée symbolise la transformation, annonce des changements, protège, énergise, donne la force dont on a besoin pour mener à bonne fin la situation. C’est quand même extraordinaire, et exactement ce dont j’avais besoin pour me rassurer.

Scarabee vert

J’en termine là pour aujourd’hui, je vais tenter la phase II de conception de masque, non sans vous communiquer quelques informations que vous ne sauriez ignorer...enfin, à vous de juger….

  • Hausse du chômage ! Encore quelque chose que nous n’aurions pas deviné tout seuls !

  • Plus drôle : un institut de sondage a demandé à un panel de français « représentatifs » quels seraient leurs premiers achats à la « libération ». Et devinez quoi ? 24 % ont répondu qu’ils courraient acheter des vêtements (venaient ensuite les outils de jardinage et bricolage) ! Sans doute ceux qui passent leur temps en pyjama (oui, il y en a, semble-t-il, mais je n’ai pas encore trouvé d’enquête les dénombrant…). Ou alors, ceux qui comme moi ont rangé leurs placards. Mais justement, ça m’a fait réaliser que j’avais bien trop d’habits inutilisés, j’ai donc trié, sac à donner, sac à jeter, sac pour la braderie (2021, 2022?)...et je compte bien REprofiter de ceux qui sont maintenant (presque) bien alignés sur mes étagères. Aucune envie de surconsommer. Bon, après tout, chacun son pêché mignon.

  • Infos plus étranges : ce besoin qu’ont les journalistes de nous alarmer ou nous attrister sans cesse (en compensation, les chaînes TV rivalisent d’inventivité en nous balançant la grande vadrouille, les sous-doué, les bronzés, la 7° compagnie, etc.) me laisse toujours perplexe. Vérifiez vous-même : les jours où aucune « célébrité » ne succombe à notre ennemi actuel, ils vont fouiller dans les archives et nous ressortent des décès, euh, oserais-je dire dans le plus grand respect pour les concernés, « périmés » ? On a donc eu droit à « De quoi est mort Ticky Holgado » (2004), « le terrible secret de Mike Brandt » (archi connu, le secret, mais bon, c’était l’anniversaire des 45 ans de son départ), « le chagrin de Romy »( peut-être ravivé par la nième diffusion de Sissi qu’elle ne pouvait plus supporter), etc, etc. Encore plus pernicieux : quand une personnalité perd un membre de sa famille ou un ami, la photo accompagnant l’article est systématiquement celle de la dite-personnalité. Je suis la seule que cela choque ? Je trouve cela extrêmement violent pour ses proches en deuil, et carrément inconvenant et irrespectueux pour celui qui nous a quittés !

  • Une autre croustillante : le scandale du jour concerne une charmante animatrice qui ne connaissait pas le mot « procrastination ». Vous conviendrez que c’est absolument impensable. Et les internautes d’y aller de leurs plus beaux commentaires, moqueurs quand ils étaient gentils, stigmatisants ou accusateurs le plus souvent, voire limite haineux. Où est-on, là ? Je me garderais bien de prendre part au débat, non, ce qui me gêne, c’est que des gens jugent sans cesse et créent des scandales (c’était le titre de l’article) de toute pièce, c’est lassant, alors que nous devrions profiter de cette période pour nous livrer à une introspection bienveillante, à une réflexion en profondeur sur le monde que nous voulons pour nous et nos enfants, à une redéfinition de ce qui nous fait vibrer, en résumé, à devenir plus responsables et adultes. Il y a encore du boulot !Procrastination 1

  • Le meilleur pour la fin : des études ont comparé les mérites respectifs des étoffes pour que nos masques nous protègent le mieux. Les gagnants sont le coton et la soie. J'en connais une qui ne va pas aimmer les 60 ° et plus! Oups, à jeter le masque....

Allez, profitez bien de cette petite fraîcheur et de ces ondées bienfaisantes pour continuer de vous protéger. A très bientôt si nous restons raisonnables !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site