3 Avril 2020

Ca y est, une année de plus au compteur (ça, c’est pour ceux qui voient tout en noir…), moi, je dis, c’est juste une minute de plus que la minute précédente ! D’ailleurs, techniquement, je n’aurai 66 ans que ce soir à 23h45 (ma mère n’arrivait pas à me lâcher, et après 3 jours de travail laborieux et inopérant, son médecin a sorti toute la pharmacopée dont il disposait, car, ça ne rigolait plus, il était samedi soir et il voulait son week-end déjà bien entamé !!! Mission accomplie).

Anniversaire 66 ans

« La clé de ton bonheur repose au fond de toi, dans ton propre coeur et ton esprit », disait la page d’Eileen Caddy ce matin. Quelle synchronicité. Oui, en me levant, je pouvais dire « quelle m…, je suis toute seule pour mon anniversaire ». Ou je pouvais dire « cette journée va m’apporter tout plein de belle choses que je suis bien décidée à voir ». J’avais le choix ! Et je savoure avec intensité toutes les surprises que me réserve ce 3 Avril 2020.

Car depuis ce matin, d’où mon retard à partager ce petit billet, plein de messages, d’appels, de visio, et de cadeaux. Non, pas ceux entourés d’un gros ruban qu’on ouvre avec un grand sourire un peu crispé devant les appareils photos. Non, des vrais cadeaux, plein d’inventivité et qui sentent un merveilleux parfum : l’amour ! Au réveil, petite vidéo de ma 6° petite-fille qui m’a gratifiée, nouveauté, d’un beau bisou, pendant que sa maman me chantait « Happy birthday » ! Quelle joie ! Puis ma fille qui s’est rappelée mon rêve avorté d’être danseuse et mon adoration pour les ballets : elle m’a envoyé le lac des cygnes (disponible sur le site de l’Opéra jusqu’à dimanche) dont je me régale depuis tout à l’heure (euh, oui, le retard, c’est aussi un peu pour ça…). Puis les appels, bien sûr, what’sap en vidéo, évidemment, les coucous, les bisous, virtuels, certes, mais je les ai sentis sur mes joues, si, si, je vous jure ! Puis les messages, les stickers inédits, la petite vidéo rigolote envoyée par ma belle-mère (97 ans et pro de Facebook!), vos mails touchants, d’adorables et joyeux messages vocaux...Tout cela en m’étant couchée sur la méditation de notre cercle énergétique, offerte par Virginie sur Zoom, le plaisir de se retrouver « comme dans notre grotte, chez Personnali’Thé ». Réconfort, apaisement, sérénité….

Img 6878

Il y a des anniversaires qui marquent plus que d’autres. Celui-là en fait déjà partie, comme je vous le raconte sur mon blog.En fait, il y en a eu 2 tout particulièrement, même si j’étais toujours très gâtée.

D’abord, mes 50 ans ! Mon mari étant parti 3 mois avant, je n’avais pas le coeur à le fêter, et avais décrété qu’on ne ferait rien. Mes enfants ne l’entendaient pas de cette oreille, craignant que je me renferme sur mon chagrin, et m’ont extorqué la promesse d’un repas au restaurant, charge à eux de le choisir et de réserver. La date approchait, et je les trouvais bien cool, « t’inquiète, il y aura bien une table libre, etc... ». Je me réjouissais cependant des très , mais vraiment très nombreuses visites de ma fille (Sébastien vivait encore à la maison ), de ses attentions, m’envoyant chercher de ci de là diverses choses, toujours présente, m’apportant un grand soutien. Le fameux soir arrivé, c’est elle qui devait venir nous chercher, évidemment, en retard, comme d’habitude (c’était un peu, il faut le reconnaître, son pêché mignon à l’époque, pardon, Vivi). Je ne décolèrais pas, et son appel pour dire que sa voiture ne démarrait pas n’a pas arrangé les choses, il fallait qu’on passe la prendre, « déjà qu’il était tard et que j’étais crevée de ma semaine, en plus on allait arriver au restau à pas d’heure, etc, etc... ». Nous voilà devant sa porte à 21h, et là, mon agacement augmente encore, elle n’avait pas fini de s’habiller et nous disait de rentrer en attendant. Grrr. Et là, devant mes yeux ébahis, dans son minuscule 2 pièces, étaient entassés mes 3 frères et leurs femmes, première fois que je les voyais ensemble depuis mes 4 ans (nous avons, comme beaucoup, une histoire familiale compliquée !), ainsi que mes amis les plus chers, certains connus à l’étranger, d’autres venus de province ! SURPRISE ! J’ai pleuré de bonheur toute la soirée. En fait, pour la petite histoire, ses nombreuses visites, sincères naturellement, servaient aussi à ma fille de prétexte pour se renseigner, voire fouiller dans mon téléphone pour avoir mes contacts, aidée de son frère!!! Quels garnements ! Je leur dois une des plus formidables soirées de ma vie.

Puis mes 65 ans, l’an dernier donc. J’ai reconnu que le temps passait et que se serait bien de marquer le coup, mais la librairie me prenait tout mon temps et mon énergie. Donc Viviane a, là encore, aidée avec enthousiasme par ses 3 enfants, secondée par son mari (son calme a été fortement apprécié dans ces moments d’exaltation, il a toujours le recul nécessaire pour apaiser et proposer LA bonne solution), Viviane, donc, a là encore su monter une fête magique. Je vous ai déjà dit qu’elle a des talents d’organisatrice (je vous donnerai ses coordonnées si besoin, ah, ah) ? En arrivant, j’allai de surprise en surprise, notamment TOUS les murs tapissés des photos des différentes époques de ma vie (rassemblées ensuite dans un précieux album), un mobile créé par ma petite Emmanuelle (celui qui est sur le mur à côté de la caisse), la déco, les fleurs, les vases où les petits avaient collé des phrases de Louise Hay and co. Tout a été parfait, tendresses, douceur, affection témoignées par la quarantaine de personnes qui m’ont fait la joie de venir, mes familles réunies !!!

Eh bien, aujourd’hui est une merveilleuse journée« La clé de ton bonheur repose au fond de toi, dans ton propre coeur et ton esprit », disait la page d’Eileen Caddy ce matin. Quelle synchronicité. Oui, en me levant, je pouvais dire « quelle m…, je suis toute seule pour mon anniversaire ». Ou je pouvais dire « cette journée va m’apporter tout plein de belle choses que je suis bien décidée à voir ». J’avais le choix ! Et je savoure avec intensité toutes ces surprises que me réserve ce 3 Avril 2020.

Il me conforte également dans une réflexion que je me fais depuis quelques jours. Cet isolement forcé est en train de nous rapprocher, de resserrer des liens distendus. Ces derniers jours, j’ai eu l’immense bonheur de recevoir des nouvelles de personnes qui, je m’imaginais, avaient semble-t-il coupé les ponts. Que nenni ! C’était la vie, tout simplement, alors qu’ après quelques appels dans le vide, j’avais cru que c’était fini, F.I. N.I., et en gardais gros coeur. Les 2° et 3° accords toltèques le formulent très bien : « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle » et « Ne faites pas de suppositions ».Moi aussi, j’ai décroché mon téléphone pour vérifier que des personnes avec lesquelles j’avais perdu le contact allaient bien, et nous avons repris le fil de notre histoire commune naturellement, c’est cela, l’amitié, l’affection...Que cette aventure aux accents de film catastrophe nous fassent garder ce lien renforcé, cette connexion authentique entre nous toutes et tous, cette humanité profonde qui s’exprime en ce moment (pas que...mais je préfère croire que les beaux gestes sont les plus nombreux, c’est mon optimisme à moi!)

15662435651f3cc411ba18c82e658e3f

Vous l’avez compris, je passe un très, très heureux anniversaire, grâce à vous, MERCI. Je vous embrasse chaleureusement par écran interposé, je ne peux disséminer que de la joie et de l’amour ! (et le gateau, c'est un ...éclair au chocolat, hi, hi!)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site