Créer un site internet

3 Mai 2020

Premier rire du jour ! J’avais demandé pour mon anniversaire un aspirateur balai, plus adapté à la superficie de mon appartement, et puis….vous savez quoi. Donc, ce matin, j’ai été regarder sur les sites pour éventuellement en commander 1, car le petit nettoyeur de voiture de dépannage depuis presque 2 mois ça commence à faire (je sais, je sais, mais quand on a un chat, les moyens autres sont décevants sur le long cours!). Je renseigne donc « aspirateur balai », et je vous offre en photo la première réponse obtenue, écologique, économique, ne requérant comme énergie que de l’huile de coude ! Ah, ah ! 28,20 € quand même l’engin…

Aspirateur balai darty

Sinon, grande fierté ce matin, ça y est, j’ai des dons de voyance ! J’écrivais hier « à quand des masques griffés ?» et je lis ce matin que les grandes entreprises sont face à un casse-tête (on a celui qu’on mérite…) : faire faire des masques en tissu de la même couleur que les uniformes ! Où le marketing va se loger...J’éprouve beaucoup de compassion pour certains salariés qui vont devoir afficher de sacrés logos, je rigole déjà de la dégaine de mon conseiller bancaire !!! Et je remercie de tout coeur celles et ceux qui collectent nos chutes de tissus pour nous OFFRIR des masques faits maison, car on le dit pas assez, il y a beaucoup de chouettes initiatives. De même, les hôpitaux reçoivent beaucoup de dons en guise d’encouragement, de toutes sortes, de toutes natures, pour alléger le quotidien de celles et ceux qui se démènent sur le front. J’en entends déjà certains bougonner « oui, mais ça ne devrait pas être à eux... ».STOP ! Les débats stériles sur ce qui doit, aurait dû, devrait, devra être fait sont un gaspillage d'énergie (j'ai bien dit les stériles, ça n'empêche pas de réfléchir sur ce qui pourra être mieux fait!).

Solidarite 1Vous savez ce qui m’a le plus surpris quand j’ai découvert le travail en entreprise ? La réunionite, sur tout, y compris sur la date de la prochaine réunion. A l’hôpital, j’avais l’habitude que le staff hebdomadaire soit rondement mené. Chacun venait avec ses dossiers, avait 5 mn pour les exposer, petit débat, décision, et emballé c’était pesé ! c’était du concret. Alors imaginez ma stupéfaction lors des premiers meetings (en anglais, ça sonne mieux et plus à la page…) ! Passée l’introduction (longuette, l’intro) du manager vantant les mérites de notre société, il fallait écouter Pierre se flatter de ses résultats, Paul, se vanter de ses réussites, Jacques se louer de ses objectifs pulvérisés, , bref, quand on attaquait le corps de la réunion, il était temps de se séparer sur un rapide lancement d’idées sur lesquelles « réfléchir ». Mais des actions, bien peu. Je n’ai jamais fait autant de petits dessins qu’à cette époque sur le bloc que, prévoyante, j’emportais, et sur lequel trois lignes immortalisaient les discussions. D’ailleurs, on nous offrait des formations pour optimiser les réunions. Il y avait des jours où, entre l’ouverture de dizaines et des dizaines de mails, et les rendez-vous en tête à tête ou en petits groupes, plus une visioconférence avec l’étranger, je ne commençais à vraiment « travailler » qu’à partir de 14 heures (ben oui, il fallait aussi aller manger, même si j’ai eu une manager qui faisait régime et programmait toutes ses réunions à midi « pour ne pas être tentée », « oh, c’est drôle, Elisabeth, à 14h, tu es toute pâle ! »).

Donc, quand il y a des nouvelles réjouissantes, chapeau, publions-les, c’est tellement important de communiquer sur le meilleur de l’homme ! MERCIIII !

Je vous partage aussi la très bonne idée (?) dans une petite ville : un discobus circulant 3 heures par semaine pour diffuser de la musique dans les rues ! Allez, on met Dalida ! Cela me ramène à mon billet du 30 Avril. Nous POUVONS toutes et tous écouter de la musique et danser chez nous, QUAND on veut, AUTANT qu’on veut, pas besoin de dépenser du carburant pour nous y inviter. Bien sûr que la convivialité manque, mais c’est aussi un état d’esprit que nous avons le pouvoir d’entretenir. Là encore, nos outils high tech nous aident beaucoup, voir mes petits (et grands) enfants en visio est un pur bonheur qui fait passer beaucoup d’autres « manques » au second plan. Tant que tout le monde va bien, je suis et reste pleinement heureuse, quelles que soient les circonstances.

Bonne lecture, prenez bien soin de vous !

PS : Petites nouvelles en vrac !

  • Déjà, explosion des ventes de tests de grossesse ! Quand on sait qu’une panne générale d’électricité pendant de longues heures génère un baby boom neuf mois après, alors là, vous imaginez ! Finalement, les pharmaciens n’ont pas tout perdu, même si certaines ventes leur échappe...On peut donc commencer dès maintenant à préparer l’ouverture de nouvelles crèches, car dans un an, il faudra les garder ces petits bouts de chou !Baby boom 2

J’en connais qui vont s’arracher les cheveux ! Il va leur falloir apprendre le sens du mot « anticiper »…

A propos de garde ou d’école, justement, un titre accrocheur : « les enfants du ministre de la Santé n’ont pas ATTENDU le 11 Mai pour rentrer en classe ». Quoi, quoi, quoi ? Non, tout simplement, ils ne l’ont jamais quittée puisque leur maman est une soignante, donc comme partout en France,

ils sont scolarisés pour que nous puissions être traités. Ce n’est pas la même chose. Premier accord toltèque : que votre parole soit impeccable ! Gardons notre indignation (si indignation il doit y avoir, c’est un autre débat, mois je suis plutôt Ho’oponopono) pour des choses vraiment importantes…

J’avais aussi trouvé un sondage montrant que le premier achat prévu serait des vêtements. Las, calmez-vous les magasins, un autre rapporte que les dépenses modes vont baisser de plus de 40 %. Donc, tous chez Tati ??? achat en hausse de merdouilles ? J’adore toutes ces contradictions, et nous sommes particulièrement gâtés en la matière en ce moment…

  • Les joyeusetés des zones vertes et rouges font également beaucoup gloser (attention les daltoniens).

Voici un petit sujet de mémoire de fin d’études pour Sciences Po :

On commence en douceur : j’habite en zone verte, je travaille en zone rouge. Puis-je rentrer chez moi le soir ?

Encore plus dur : je suis en zone rouge, et ma pharmacie ou mon médecin traitant sont en zone verte : puis-je consulter et acheter mes médicaments ?

Continuons l’escalade : je suis parti le matin de ma zone verte, quand je rentre le soir elle est redevenue rouge . Puis-je retourner travailler le lendemain ?

Enfin, question subsidiaire : l’école est en zone verte, mais l’enseignant et certains enfants habitent en zone rouge. L’école doit-elle ouvrir ?

Faut-il arborer des masques de la couleur de notre zone d’origine ??? Ah mais non, pour ceux qui sont obligés de se coller leur logo sur la figure, ce n’est pas possible !

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site