30 Avril 2020

Ce matin, je suis très fière, j’ai eu une bonne idée. Comment je sais que c’était une bonne idée ? Parce que dès que quelqu’un fait une connerie, beaucoup l’imitent. Exemples : en plein embouteillage, une bagnole double tout le monde par la droite sur la voie d’arrêt d’urgence, et aussitôt des petits malins lui emboîtent les roues ! Ou un gamin s’amuse à faire du lancement de gommes, et toute la classe (sauf les fayots du premier rang) de faire un concours ! Ou encore quelqu’un dit qu’il va y avoir une pénurie de papier cul et des milliers de personnes se ruent dans les rayons. et en remplissent leur garage. Et ainsi de suite. Par contre, quand c’est une bonne idée, presque personne ne la met en pratique. Donc, ce matin, pour mes courses hebdomadaires, je suis partie dès potron-minet pour être dans les premiers entrés et foncer au rayon des gants jetables (bonne pioche, il en restait quelques boîtes, j’ai pu en prendre 2 pour la boutique). Mon but était d’être dans le premier tronçon de la file, ensoleillé, mais bien qu’arrivée à 8h35, il y a avait déjà 15 personnes qui me précédaient, me reléguant JUSTE après le virage nous plongeant dans une ombre bien agréable par temps de canicule, mais beaucoup moins par 8° et un vent à décorner les cocus ! J’ai sagement pris ma place, puis, sûre que ça ne bougerait pas avant 25 mn, le magasin étant fermé, j’ai marqué mon territoire en laissant mon caddy (heureusement qu’on n’est pas des chats, le marquage serait beaucoup plus odoriférant!!!) et ai traversé pour attendre au soleil. Pause divine, j’ai fait tranquillement ma cohérance cardiaque, caressée et réchauffée par le le Dieu Râ , m’attendant à être vite rejointe (Quand vous arrivez la première sur une plage de l’Atlantique, je ne donne pas deux minutes avant qu’une famille ne vienne s’installer au ras de votre drap de plage!). Que nenni ! Et ma méditation ne fut (légèrement, très légèrement) troublée que par des regards furibonds de personnes frigorifiée piétinant sur place. Voici donc la preuve par 9 que j’avais eu une bonne idée !!!

Files de caddy

Moins bonne idée par contre : prendre la liste des courses d’il y a 15 jours (ma manie de ne pas jeter tout de suite…), au lieu de celle soigneusement préparée depuis 2 jours, mûrie, réfléchie, pesée...Pas de commentaires !

Trêve de plaisanterie, l’actualité d’aujourd’hui nous offre comme chaque jour des nouvelles (nouvelles?) importantes. Déjà, les paris engagés sur une hypothétique 2° vague, à défaut de voir l‘écume de la mer avant ...un certain temps ! Personne ne sait, mais tout le monde a déjà peur. Si on se contentait du moment présent, en se comportant bien sûr en adultes responsables prenant soin les uns des autres...A propos d’adultes responsables d’ailleurs, beaucoup de bruit a été fait sur ces troupeaux sortis danser l’autre soir dans les rues de paris. A juste titre, car ce sont de tels comportements qui risquent de nous garder enfermés plus longtemps. Passons.

Moi, ça m’a plutôt fait me demander « qu’est-ce que je ne peux pas VRAIMENT faire dans mon studio ? » Bon, je ne PEUX pas faire du trampoline, ni du parapente, ni du ski (de fond , alpin, ou nautique). Pas plus de patin à glace, ni de lancer de poids, je ne voudrais pas casser mes statues ou assommer la chatte. Saut en hauteur, j’oublie, la voisine du dessous apprécierait modérément. , Je ne peux pas faire de char à voile, ni de l’équitation. La liste est certes longue, mais amène ma deuxième question : est-ce que j’en faisais avant et est-ce que ça me manque ? Le réponse est NON et NON. La seule chose est la natation, en été, je nageais 1,5 Km quasiment tous les jours, et en hiver, je me contentais de 1 km 2 à 3 fois par semaine. Effectivement, je me languis de replonger avec délice (euh, descendre par l’échelle, je n’arrive pas même à sauter, trop peur) dans une onde revigorante. Sinon, je peux chanter, faire du yoga, du Qi Gong, de la gym douce, mille choses mais que je ne faisais pas avant et qui ne m’attirent pas autrement que intellectuellement. Je ne vais pas me forcer à les faire maintenant. Mais DANSER : TOUT LE MONDE PEUT, dans son salon, son bureau ou sa chambre, dans la cuisine ou la SDB, sur son balcon, dans sa mansarde, dans son jardin, ...Alors mettre en péril le confinement, et donc la santé des autres, pour quelque chose d’aussi basique et facile à faire en toutes circonstances, ça me laisse songeuse…

Parapente

On peut poursuivre la réflexion sur tout ce que nous pensons ne pas pouvoir faire...C’est le moment.

Je continue? J'en ai encore des bien bonnes dans  ma manche...

Rappelez-vous le remplissage des chroniques quand il n’y a pas d’événement croustillant. On nous a donc ressorti le top 15 des stars et pseudostars qui ont trompé leur femme avec la nounou. Passionnant de vacuité. Nous nous coucherons plus instruits ce soir…. Sérieux, c’est navrant.

Montons en puissance : le PIB français a chuté de 5,8 % lors du premier trimestre 2020, aux dépens essentiellement des 15 derniers jours de Mars. L’auteur a aimablement analysé ce chiffre étonnant et se mouille : cette baisse historique est due à la baisse de consommation des ménages ! Je suis sûre que vous ne l’auriez pas deviné. Donc moi, je vois dans mon marc de café que la baisse va se prolonger pendant le 2° trimestre….

Si nous évoquons le déconfinement, dont les modalités se précisent peu à peu, avis aux joggers et cyclistes ! Dix mètres devront séparer chaque pratiquant. J’ignorais l’existence d’études prouvant la projection de gouttes de sueurs à cette distance. On apprend à tout âge, je vous dis.

Ceci dit, l’idée stupide de Trump (oups, j’ai fait un lien tout à fait involontairement, hi, hi) a quand même fait des émules là où ne les attendait pas : un village espagnol, que je ne nommerai pas par charité, a déployé sur son littoral des tracteurs, équipés de pulvérisateurs d’eau de javel ! Si, si, vous lisez bien. Adieu œufs d’oiseaux, écosystèmes ! C’était sens protéger les enfants quand ils retourneront à la plage. Les dermatos vont s’en frotter les mains !

Ourlet

J’en reste là pour aujourd’hui, sur ma fierté d’avoir terminé les DEUX ourlets de mon ébauche de masque (d'accord, ce n'est pas droit, mais c'est ce qui se replie côté visage). J’estime mon essai réussi, même s'il semble que j'ai une fluxion dentaire d'un côté, et vais maintenant me lancer dans la production à plus grande échelle, non mais ! La seule chose qui me turlupine, c’est que je n’ai pas l’étiquette AFNOR.

Img 7112Riez, riez, mais des pharmacies à Marseille ont dû renvoyer les précieuses cargaisons tant attendues because oubli de l’estampille officielle ! Depuis des semaines on nous engage à sortir la trousse à couture, et là, personne ne s’inquiète que l’on n’ait pas le label ! Et ne je ne vous parle même pas des « normes » de lavage et séchage...Si vous n’avez pas de sèche-linge, il faudra appeler Darty ou dégainer le sèche-cheveux. J’ai encore le souvenir ému des minutes perdues à enlever le reste d’humidité d’une paire de collants lavée à l’hôtel, je me vois bien, toutes les 4 heures, le faire à la boutique avec les masques. « Excusez-moi, je suis à vous dans 45 minutes... »…

Essayons donc de garder notre sens de l’humour , rire (un peu jaune, mais rire tout de même) est le meilleur des médicaments ! Une citation dit « Nous ne rions pas parce que nous sommes heureux. Nous sommes heureux parce que nous rions !». J’en fais ma profession de foi.

Belle fin de journée, tenez bon, on tient le bon bout !

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site