4 Avril 2020

  • Par
  • Le 04/04/2020

Chouette! Ce matin, j'ai retrouvé mon rythme naturel. Lever tôt, petit tour à l'air (avec autorisation, bien sûr!), mes rituels du matin, et prête à écrire dès 10 heures (je mets à peu près 2 à 3 heures à composer mon billet, jouer avec les mots, agencer mes photos), avec un  peu de rouge à lèvres et une goutte de "mon parfum" de Guerlain (je l'économise car n'est-ce pas....)! Côté rituels, d'ailleurs, j'ai tout testé depuis le 15 Mars : lever très tôt et sortie à 6h30 du matin, puis déjeuner et douche, ou sortie un peu plus tard après mes rituels, etc...bref, définitivement, ce qui me convient le mieux : douche, sortie, ma page d'Eileen Caddy, puis déjeuner suivi d'une petite réussite , mon pêché mignon. Ma mère me l'avait apprise (mais je ne triche pas autant qu'elle!), elle nécessite 2 jeux de 52 cartes, et on peut corser la partie en posant une question. Résultat des courses : j'aurais dû gagner au loto 2 765 fois, revivre un 2° grand amour 4 232 fois, agrandir Personnali'Thé sur 3 niveaux et 1000 mètres carrés 1483 fois, plus quelques broutilles annexes! Je m'en fiche, le plaisir est dans le jeu, ces 10 minutes me vident la tête, je ne vous dis pas le nombre de tactiques que j'ai essayées...

Le soleil est revenu (curieux comme depuis la baisse forcée de la pollution, on le voit plus, rayonnant dans un beau ciel azur...), et la douceur annoncée pour les prochains jours promet quelques bons moments sur ma petite terrasse.  Je m'en réjouis d'avance, comme du programme que je me suis concocté pour aujourd'hui, entrecoupé de nos nombreux coucous et messages d'amitié!

Je vais vous le détailler, mais il y a pour moi un point commun dans ce choix apparemment éclectique.  D'abord, relecture de "Cette chose" du Dr Charbonnier, puis visionnage de mon dvd "Les uns et les autres" de Claude Lelouch, et dégustation  du roman "Les indomptables" de Dawn O'Porter.

Img 6890

Jean-Jacques Charbonnier bien sûr, dont je suis très régulièrement les chroniques Facebook. Après la découverte fracassante du Dr Moody et de son enquête sur la vie après la vie, thème qui m'a toujours passionnée, ce médecin anesthésiste réanimateur toulousain a été un des premiers en France à s'interroger sur le sujet, non sans avoir vécu une expérience personnelle stupéfiante au début de sa pratique. Et il a investigué, questionné, cherché sans relâche, livrant à notre réflexion des quantités de témoignages sur les expériences de mort imminente que les progrès de la médecine moderne multiplient, pour finalement mettre au point une méthode pour communiquer avec l'au-delà par l'hypnose, la TCH. Evidemment, comme ce n'est pas homologué par une étude randomisée en double aveugle....Do nc ce livre est un peu la synthèse de ses premiers titres, apportant les lumières de son travail d'enquêteur.

"Les uns et les autres", évidemment! Quand ma fille m'a fait ce très joli cadeau hier en m'offrant le visionnage du Lac des Cygnes, j'ai été très touchée qu'elle se souvienne de ma passion pour le ballet, et je me suis bien régalée. Et cela m'a donné envie de revoir ce film culte entremêlant sur fond historique l'amour de la danse, de la musique, du chant, culminant lors de la scène finale : le Boléro de Ravel dansé par la compagnie Béjart et son danseur étoile le regretté Jorge Donn. Je connais ce film par coeur (du grand Lelouch, soi-dit en passant), et je ne me lasse pas de ce final éblouissant réunissant tous les protagonistes et leurs arts respectifs. Avant cette découverte, le Boléro ne faisait pas partie de mes musiques préférées, je dirais que j'y étais ...indifférente. Ca, c'était avant! Puis il y a eu cette scène, que je peux me repasser en boucle 6 - 7 fois de suite, avec toujours le même bonheur, le même sentiment extatique de toucher l'absolu. Et où que je sois, quoi que je sois en train de faire , les 3 premières notes de cette musique céleste me transportent, j'en ai des frémissements le long du dos, et je VOIS Jorge Donn dans la plénitude de son talent. Pour moi, ils sont maintenant indissociables. Du bonheur pur. Alors, cet après-midi, canapé, Lexia sur les genoux, du thé à gogo, et une tonne de kleenex à portée, je suis parée, embarquement!

https://www.youtube.com/watch?v=m5CFJlzlGKM

Puis une découverte très attendue, "Les indomptables"! Vous savez que j'aime bien vous proposer des romans qui ont du fond, qui nous font réfléchir et progresser, en ouvrant notre coeur. Alors j'attends beaucoup de l'histoire de ces 3 histoires de femmes très différentes qui vont se téléscoper, dans un monde où les codes prédominent, et où les rôles sont souvent distribués. Je vous en dirai plus demain.

Et donc, le point commun (celui que moi j'y trouve, ce n'est pas une certitude)? Vous en avez trouvé un? Le trait d'union entre ces oeuvres me semble être la libre pensée. Ca résonne fort en ce moment...

Le Dr Charbonnier, conspué par ses pairs, a consacré toute sa vie à chercher, et à accepter de ne pas comprendre. Loin de l'hypocrisie des scientifiques de tout poil, enraidis dans leurs croyances, il trace sa route, et donne une dimension supplémentaire à sa vocation de soignant. Il parle clair, avec bon sens, passion, met au point des outils, affine, explore. C'est finalement ça un chercheur, un vrai...Quelqu'un qui avance et innove. Notre société oublie très facilement que les avancées scientifiques sont pour la plupart nées d'erreurs que des esprits libres ont attrapé au vol avec curiosité (nous n'aurions pas eu la pénicilline si cette tête de linotte de Sir Alexander Fleming n’avait pas oublié de fermer la fenêtre de son laboratoire par exemple!). Combien de choses certifiées impossibles ou fausses ont ensuite été prouvées, réhabilitées ? L’histoire en regorge, et tout cela grâce à des esprits ouverts qui ont choisi d’être des pionniers, cohérents avec leur intime conviction, leur, intuition, leur 6° sens, appelez ça comme vous voulez.

Fait du même bois, Claude Lelouch a tracé sa voie, indifférent aux critiques, imperméable aux difficultés de financement, et a tout vécu : l’encensement du public, les honneurs avec une palme d’or, mais aussi des rejets et des bides spectaculaires, misant à chaque fois ses tripes et ses biens sur la table. Les montagnes russes, c’est son quotidien. En dépit de tout, il continue avec une passion d’adolescent (si tant est que tous les adolescents en aient une, cela les armerait pour la vie…) à concevoir et monter des projets tous plus originaux les uns que les autres. Je ne m’y connais pas beaucoup en techniques cinématographiques, mais j’ai lu qu’on lui doit quantité de mises au point novatrices. Pour tout ça, Claude, je vous aime, même si je n’aime pas toutes vos œuvres, vous continuez d’essayer.

Enfin, cette promesse de la même veine de Dawn O’Porter. Son roman est sous-titré « Arrêtez de suivre le troupeau ». Une œuvre féministe, dans le bon sens du terme, à inviter à vivre ses choix indépendamment du jugement des autres, ceux qui se croient « bien-pensants » et qui justement ne pensent pas (oh, j’ai l’impression d’écrire du Brel!). Souvent des personnes me demandent le livre que je vends le plus. Moi, j’adore les aider à trouver le leur !

Attention, ne pas confondre cette salutaire indépendance de pensée avec ceux qui bravent les interdits pour le fun, il y a des circonstances qui imposent une discipline, pour le bien de touts, suivez mon regard...J’avoue que j’ai quand même bien rigolé avec la petite vidéo d’un plaisantin qui a sorti ses poubelle protégé derrière son déguisement en alligator (ou apparenté…) !

Voilà pour la trame de ma journée, qui variera au fil des imprévus, et c’est ça qui est amusant.

Prenez bien soin de vous !


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site