6 Mai 2020

Quel BONHEUR tout court ! Telle que vous me voyez là, j’ai travaillé tout l’après-midi à mes premières commandes, ça m’a dynamisée (et atomisée, j’ai perdu quelques automatismes, donc me suis bagarrée avec quelques fichiers, découvert des frais de ports nouvellement décomptés chez certains, mais broutilles, à côté du prix des masques, ce n’est rien…). Déjà, mon passage hier à la boutique m’avait fait du bien. Mais là, c’est du concret. Le gros du travail a été la commande en élixirs floraux, car ils vont beaucoup nous aider émotionnellement dans cette période traumatisante.

Je m’imagine déjà ouvrir mon premier colis (masquée, gantée, ne manqueront que la charlotte, la blouse et les surchaussures, hi, hi!), sentir l’odeur du neuf, en plus il y a des nouveautés ( produits et packaging), j’ai hâte de les découvrir…Ca devrait ressembler à ça :

Livraison

 

Petit plaisir innocent : j’ai retrouvé une pochette pleine d’échantillons de mes anciens parfums, donc chaque jour je m’amuse à en mettre un différent, « sentant » ainsi différentes périodes de ma vie. C’est très troublant, un peu comme un voyage dans le temps. Ce qu’il y a de merveilleux avec la mémoire, c’est qu’elle garde sélectivement le meilleur, enfin, pour moi, c’est le cas, je ne m’attarde pas sur les épisodes difficiles (sauf pour en tirer les leçons bien sûr, quand j’y arrive), seuls restent l’amour et l’amitié partagés ! A nuancer tout de même, je n’arrive pas à supporter une eau de toilette que je portais au moment d’un grand chagrin…

J’ai aussi remis à une place d'honneur ma boîte à couture retrouvée, pleine de boutons, d’élastiques (denrée très précieuse), de bobines de toutes les couleurs, d’aiguilles de toutes tailles, bref tout ce qu’il faut pour quand on sait faire. Maintenant, je suis satisfaite, je peux l’admirer...

Boite a couture 2

Sinon, (et cela explique le format plus court de ce billet), ce matin, je me suis mise en tête de trouver des masques chirurgicaux, puisqu’il paraît qu’il y en a partout, et éventuellement quelques masques en tissus aux normes (encore que...j’ai plus confiance dans les 3 épaisseurs et le non tissé que mon amie Eliane a utilisé pour nous en confectionner!). Une véritable épopée, le mot n'est pas trop fort.

On doit faire nos courses rapidement, et dans un seul endroit si possible, ils disent. Petits plaisantins ! J’avais veillé à ne pas foncer dès le 4 mai, me doutant que les rayons ne seraient pas encore remplis. Je suis donc partie aux aurores pour le Leclerc, 30 mn de queue (j’avais cette fois emporté une grille de samouraï, ça m’a bien divertie, écoutant d’une oreille amusée les personnes m’entourant se désoler que les « gens » sortent trop ! Qui a dit que l’enfer, c’est les autres???), j’ai pu compléter mes commissions de la semaine dernière, mais de masques, point ! Pas encore reçus. Mais allez voir le tabac presse, ils en vendent en tissu. Je fonce, patiente dans la file, salive en voyant le monsieur qui me précède en acheter 3 à un prix correct, las, c’étaient les trois derniers. Mais allez chez Lidl, eux, ils ont reçu. En avant toute, compagnons ! Petite attente, le vigile m’envoie à la caisse « oui, on en a eu hier, mais on n’en a plus! ». Une dame m’informe alors obligeamment qu’il y en a à la parapharmacie de One Nation, aux Clayes. J’y ai vu là l’occasion de bien recharger la batterie de la voiture , et j’y vais. J’étais surprise d’ailleurs, j’ai une assez mauvaise image de ce centre commercial, mal placé, ouvert à tous les vents, et dont les boutiques pratiquent des « faux » bons prix, et les rares fois où j’y suis allée, il n’y avait pas un chat. Donc, quelle idée saugrenue d’y installer prétendument la plus grande parapharmacie de France ? Eh bien, c’est vrai, j’ai découvert un véritable supermarché, une immense surface dédiée aux produits de soin, prix bof, mais s’ils n’avaient pas reçu encore l’objet de ma visite, il leur restait des masques en tissu à presque 7 €. Normal, il n’y a jamais un chat, vous me suivez ? J’ai donc repris ma quête et suis allée à Auchan. Rien à signaler. Le bureau de tabac, affichette annonçant la rupture de stock. Et finalement, alors que j’étais sur les rotules, j’ai quand même tenté la grande pharmacie « mais oui, Madame, nous avons des conditionnements de 50 » ! J’imagine que quand on touche le jackpot ça doit faire le même effet. Bon, là, le jackpot était plutôt pour eux, ils se situaient juste à la limite du plafond, mais je n’ai pas fait la fine bouche, et suis partie ravie de ma boîte acquise de haute lutte. Bilan des courses : presque 4 heures (ah oui, j’ai fait un tout petit crochet pour acheter le médicament de Lexia, la loi interdit maintenant aux vétérinaires de vendre des remèdes prescrits par un autre ! Comme elle est suivie à Plaisir par quelqu’un de vraiment très bien, j’en ai profité. Las ! Je n’avais pas téléphoné pour qu’ils préparent le sachet . Il a donc fallu parlementer, mais tout est bien qui finit bien, ouf!!!) . Toute une matinée pour ça…

Img 7154

Pour terminer, je ne peux m’empêcher d’adresser toute ma sympathie aux directeurs d’écoles qui s’arrachent les cheveux par poignées (ça va réduire leurs frais de coiffeurs) en essayant d’organiser l’accueil des enfants. Comme la patate chaude a été passée aux édiles locaux, chacun improvise comme il peut. Déjà, 4 mètres carrés par enfant, pour 15 enfants, ça fait 60 mètres carrés. Oups, j’ai oublié l’enseignant, on rajoute 10 mètres carrés, encore qu’il n’a pas le droit d’approcher, encore moins toucher les gamins, et qu’il ne doit pas s’emparer des cahiers, donc pas de corrections possibles. Lavages réguliers des mains, ça fait hurler de rire quand on connaît la rareté des points d’eau dans nos établissements. Récréations à horaires décalés, attention les sonneries, et naturellement, interdiction de jouer ENSEMBLE dans la cour. En ce moment les parents sont en train d’être informés que leur fils ou leur fille sera accueilli 2 jours par semaine (donc 8 jours à tout casser avant les vacances….), mais sans cantine, ou seulement le matin, ou...ou…Pratique pour reprendre le travail ! Je sens qu’on rirait bien, s’il ne s’agissait pas de la santé de la prunelle de nos yeux …

Bonne soirée tranquille, prenez soin de vous !

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site