Créer un site internet

9 Mai 2020

  • Par
  • Le 09/05/2020

L’Univers est drôle. Je souhaitais vous entretenir aujourd’hui du plaisir éprouvé dans le calme de ces derniers temps. Je vous l’ai déjà dit, les couleurs me semblent plus éclatantes, je remarque chaque jour d’infimes modifications de nuances dans le feuillage des arbres que je vois depuis mes fenêtres. Je distingue maintenant quantité de langages dans les chants d’oiseaux, leurs roulades, vocalises, trilles et autres m’enchantent (il me reste tout de même à savoir les associer aux différentes espèces, ça viendra…).

Par contraste, le bruit d’une moto m’agresse beaucoup plus violemment. De même, les publicités intempestives me dérangent beaucoup plus. Je n’ai jamais été sensible aux messages qu’elles véhiculent, le fait d’avoir travaillé dans le marketing une petite année y est sans doute pour quelque chose, je débusque immédiatement toute volonté de manipulation derrière leur vitrine avenante. Donc, j’en voyais très peu, allumant ma tv à l’heure précise du programme que je souhaitais voir, et en tout cas n’y prêtais pas d’attention, tout en reconnaissant à certaines des qualités esthétiques ou un humour désopilant. Elles sont devenues au fil du temps de véritables films miniatures nécessitant beaucoup de travail. Je me suis souvent amusée d’ailleurs, devant des pubs à l’objectif totalement raté, d’imaginer que tout un staff de collaborateurs à priori talentueux avait planché de longs mois pour aboutir à...ça ! Un exemple fameux est celui d’une voiture d’une grande marque française que vous n’avez probablement jamais croisée, et pour cause : une des têtes pensantes avait eu l’idée, géniale à n’en pas douter, d’exalter sa forme de poire. Malheureusement, l’amalgame a immédiatement été fait, et personne n’a voulu passer pour une poire en l’achetant ! Sitôt née, sitôt enterrée ! Moins amusantes les sommes folles dépensées pour en arriver là. Donc, comme je dis, quand on ne veut pas en voir, on tourne le bouton, on met stop pub sur sa boîte aux lettres, le tour est joué.

Stop pub jpg

Beaucoup plus intrusif est l’accès à nos mails et nos téléphones. Bien sûr, nous pouvons les bloquer ou nous désinscrire, mais après un délai décent (pour eux!), elles réapparaissent régulièrement. Donc maintenant j’essaie de ne plus donner aucune coordonnée, et parfois, il m’arrive de me tromper, oh la vilaine ! Ceci dit, certaines savent très bien se suicider, je pense à une célèbre parfumerie qui envoie des promos, allez, que je sois honnête, 22 jours sur 30 ??? Comme les clients désertaient les magasins pour attendre le jour des « bonnes affaires », ils ont tout simplement multiplié les offres : -30 % sur les coffrets, ou -25 % sur tout, ou -20 % à partir d’une certaine somme, etc, etc. C’est bien simple, le jour de mon anniversaire, les premiers messages reçus en salve émanaient de 5 enseignes ! Et je ne vous parle même pas d’une autre enseigne plutôt connectée « sénior », même s’ils essaient désespérément de rajeunir leur image. Je rigolais bien quand je voyais maman coller son premier sticker, détacher son « chèque » de réduction, découper la photo de son article favori, etc...Ca l’occupait un bon moment. Mais ça ne suffisait pas! Donc plusieurs catalogues et cadeaux se chevauchaient. Je vous résume : du 4 au 27 juin par exemple, les réductions s’appliquent sur tel catalogue, et pour 15 € d’achat, vous avez en prime un foulard (ne courez pas, le 15 juin, ils n’en ont plus!). En parallèle, du 17 juin au 4 juillet, vous avez -30 % sur votre 2° article, et remportez une montre si vous avez trouvé en grattant « Cliente favorite » , idem, il n’y en a plus le 25 et de toute façon, tout le monde a hérité du même titre « honorifique » et bassement flatteur… Et encore, vous avez de la chance, je vous assure que j’ai fait une synthèse pour vous simplifier les choses…

Revenons à nos moutons : je ne supporte plus DU TOUT cette violation de mes envies, de mes rêves, de mes besoins! Le confinement était à peine commencé que nos opérateurs téléphoniques faisaient la danse du ventre pour nous faire changer nos appareils, « pour garder le lien avec ceux que vous aimez », qu’ils disaient. Puis une fameuse (ça reste à voir) marque de régime, qui s’est d’ailleurs récemment fait remonter les bretelles, a infléchi son discours pour ceux qui veulent perdre du poids OU QUI NE VEULENT PAS EN PRENDRE ! Génial, non ? Une façon subtile d’élargir sa cible en créant une autre peur, attisée par notre vulnérabilité du moment. Les produits amaigrissants ont eu peu de modifications à faire : « pour être au top » le jour du déconfinement leur a semblé suffisant. Et les "tendances mode pour le 11 mai" commencent à pointer le bout de leur nez...

Et ce matin, j’ai vu apparaître un produit avec une spécificité inédite.

Par là, j’entends une nouveauté essentielle, indispensable, urgente ! Un traitement ? De l’hydrochlorquine en pastilles à sucer ? Un vaccin en pommade? Des petits litrons d’oxygène individuels ? Non ! Pour transporter votre masque, un maroquinier vous a créé un nouveau portefeuille avec une poche dédiée ! Et livrable très rapidement pour pouvoir en bénéficier dès la semaine prochaine. Il fallait y penser. Bel exemple de fausse « nouveauté » ou comment créer un besoin. Comment avons-pu nous en passer ces derniers jours ??? Moi, j’avoue que, tout simplement, si je n’ai pas besoin d’enfiler mon masque immédiatement, je le range dans mon sac bien protégé dans un petit sachet de congélation, qui permettra également de le transporter en toute sécurité si jamais je peux le retirer avant la maison. Du coup, curieuse comme vous me connaissez, j’ai fait un essai, il rentre tout à fait dans plusieurs poches de mon portefeuille ! MAIS JE NE LE FERAI PAS . Car, nonobstant l’absence d’intérêt, je suis effarée à l’idée de mettre un masque propre dans mon portefeuille. Car, qu’y-a-t-il de plus sale dans nos sacs ou nos poches (à part nos téléphones…)??? Cherchez bien, vous ne trouverez pas. On y range des pièces et des billets passés de mains en mains, des papiers obligatoires mais plus de la prime jeunesse, on le sort plusieurs fois par jour, sans se laver les mains, il traîne partout. Et on me suggère d’y glisser cet objet (en ce moment essentiel) à manier avec une hygiène irréprochable ? Idem pour des étuis en cuir, simili cuir, synthétique, tissu qui vont inévitablement suivre. Passez, il n’y a rien à voir ! J’attends les robes et jupes avec une poche spéciale (alors, là, prudence, la poche sur les seins, c’est un peu évocateur, sur les fesses, c’est pousse au crime, et ailleurs, ça grossit!), les chapeaux avec un petit crochet pour passer les élastiques, le passe à la ceinture pour y glisser des gants de secours, un logement dans les semelles de chaussures, les vestes multipoches des chasseurs, etc...

Img 7191

Je remercie par contre les assureurs de se faire très discrets, normal, ils n’assurent rien, et en plus ils vont encaisser un énorme bénéfice lié à la baisse du nombre d’accidents...

De même, je ne digère pas non plus les informations que l’on m’impose !j’ai mis un mois a réussir à désactiver le décompte journalier des victimes qui s’affichait en pleine page dès que j’allumais mon smartphone (et non, je ne suis pas une quiche, nombreux autour de moi ont eu la même difficulté). c’est quand même un comble, je choisissais de ne pas me laisser polluer par les médias et ils s’invitaient chez moi en dépit de mon plein gré, comme qui dirait l’autre.

Je souhaite avant tout garder ma cohérence, mon alignement, que « qui je suis » et « ce que fais » coïncident, et j’ai vécu cette période de retrait comme une invitation à me renforcer et consolider mon pouvoir personnel sur ma vie…Synchronicité avec ma carte du jour : « Lorsque je suis dans une épreuve, je sais que quelque chose de merveilleux m’arrivera par la suite »!

Belle fin de journée, tenez bon, restez en sécurité !

Img 7188

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site